Bouteille à la mer

29.01.2017, Boulogne-Sur-Mer

Cela faisait plusieurs jours que je voulais aller à la mer. Si belle et revigorante, elle m'inspire toujours une confiance en moi et une harmonie sans pareille. Vous savez, cette grande inspiration que l'on fait tous, lorsqu'on se retrouve face à elle...​

Ce matin-là, réveil ensoleillé. Les rayons traversant la fenêtre réchauffaient mon cœur pour y loger une humeur radieuse. Et surtout la mer, à seulement quelques minutes, m'appelait à elle. Je ressentais que c'est le moment d'y aller. Empli de cette envie, je me suis préparé rapidement, puis je pris la direction du littoral. ​

Les musiques de Lindsey Stirling éveillaient mon ouïe, tandis que mes yeux s’habituaient doucement à ce soleil, qui, sur le port, se reflétait sur la rivière. À mesure que je me rapprochais d'elle, l'odeur iodée se faisait de plus en plus sentir.

Elle n'était plus très loin désormais.

Je pouvais peu à peu distinguer son bruit, mêlé à celui du vent, et l'apercevoir au bout de la plage, tout en ressentant déjà sur ma peau son souffle si pur.​

Poursuivant mon chemin, je descendis sur la plage. Ce jour-là, il faisait beaucoup trop froid pour que je puisse me mettre pieds nus, goûter à la sensation du sable entre mes orteils, le repos de ma voûte plantaire entièrement épousée par la courbure du sol. J'ai tout de même pu apprécier ses formes incongrues, me rappelant des photos aériennes de motifs montagneux :

J'entendais enfin distinctement son bruit si reposant.

En m'approchant, une curiosité attira peu à peu mon regard :

J'entendais enfin distinctement son bruit si reposant.

En m'approchant, une curiosité attira peu à peu mon regard :

J'attendis patiemment.

Et après quelques secondes, je vis ceci :

Avant de dire quoi que ce soit, je tiens à préciser que je ne vais absolument pas parler ni de l'aspect religieux de la chose, ni du côté négatif pour l'environnement de cet objet, pour pouvoir tirer uniquement le meilleur de cette scène.​

En fait, j'ai été surpris par tant d'intention positive. En effet, cette feuille avait été préparée pour finir dans la mer : J.M.B. a pris le temps de composer son message, de l'écrire sur cette lettre, de la protéger, puis d'aller la déposer, juste pour procurer du bonheur à celui qui le lirait, qu'il soit divin, ou non. Et je trouve ça juste louable.

Venons-en au sens de ces quelques mots. Une myriade de questions peut en être tirée, par chacun de nous : est-ce que j'aime réellement les autres ? Est-ce que je ne pourrais pas être plus agréable au quotidien ? Suis-je riche de la toile affective que j'ai tissée avec chacune des personnes qui la composent ?

Ma réponse est que, oui, personnellement, je suis fier d'avoir un tel entourage, de chaque jour puiser dans son étendue, sa diversité et sa complexité, la force d'aller plus loin et d'être toujours meilleur. 

Pour lui montrer que c'est lui qui m'insuffle tant de positivité, de créativité, de joie, de bonheur.

Pour lui montrer que le jeune homme qu'il soutient est digne de toute l'affection qu'on lui donne.

Et je souhaite vraiment de tout cœur, à toutes les personnes qui liront ces mots, d'avoir une réponse aussi positive que la mienne.

Alors pourquoi toute cette tristesse permanente, ce voile sur les visages, lorsque nous marchons dans la rue ?

Je n'ai pas la prétention de changer le monde avec ces quelques photos, mais simplement si nous étions, au quotidien, un peu plus prêts à écouter autrui, à être encore plus polis, patients, et plus ouverts à l'autre et à l'inconnu, alors la rue ne serait plus un intermédiaire entre deux lieux d'intérêts personnels, mais un lieu de rencontre.​

J'ai vraiment été ému de cette scène, de ce message, de ces réflexions utiles, et de ces conclusions enrichissantes. 

C'est pas tout ça, mais il fait froid dans ce pays ! Avec l'émotion, je n'ai pas ressenti la fraîcheur m’envahir et le vent me glacer ! 

Emportée par les marées et les courants d'air, la feuille était déjà loin, partie réchauffer d'autres cœurs. Alors, j'ai inspiré très profondément une dernière fois, pour remplir mon être de cet air revigorant, pour ressentir une fois encore ce frisson si intense, qui vous parcourt le corps devant la beauté naturelle de ce paysage magnifique.

Chargé de toute cette énergie propre, renouvelable, et extrêmement positive, je fis demi-tour sans regrets, pour partager à mon tour ce message d'amour et de fraternité.

Je repartis satisfait, et surtout grandi, d'avoir suivi mon envie d'aller à la mer. Cette découverte importune m'a fait prendre conscience de la beauté et de la rareté de mon entourage, tout en m’incitant à l'agrandir, et à m'assouplir pour ceux qui n'en font pas encore partie. Parce que chaque personne est le fruit d'une rencontre, contre vents et marées, mariant à la perfection ses réflexions et ses actes dans la grande scène de sa vie, ambassadrice de sa philosophie, représentatrice de sa façon de vivre. Ce tout qui évolue chaque jour, au gré du temps et de son espace. Parce que le monde n'est que réseau et que la connaissance n'est que partage. 

merci

d'avoir pris le temps de lire cette page !

commentaires

Si vous avez le temps, vous pouvez glisser un petit commentaire ou bien lire ceux des autres !

Max File Size 15MB

Photo

(publique)

Pas encore de commentaires

Laissez libre cours à votre imagination !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now